Les Fermiers d’Ici à l’heure du confinement

Nous venons de traverser une période inédite… Entre crise sanitaire et confinement, les acteurs locaux ont dû s’adapter et faire preuve de créativité.

Ainsi Franck Magot, traiteur bio-local Les Fermiers d’ici, a été confronté à l’annulation des événements qui rythment habituellement le printemps (foires, salons, festivals et autres fêtes).

Il a alors imaginé une formule de plats traiteur à consommer en famille, entre amis, avec ses collègues. Une formule à petit prix, de 6 à 8 euros/ personne. Pour éviter tous déchets les plats sont conditionnés dans des bocaux consignés. A emporter ou en livraison : https://www.lesfermiersdici.com/

Grâce à cette activité même réduite, l’entreprise a pu maintenir du lien social et un minimum de revenus pour sa structure et pour les fournisseurs locaux !

L’horizon s’éclaircit, la vie reprend progressivement son cours et les fêtes prévues en automne s’organisent… Ainsi des buffets de mariage élaborés par Franck vont être intégralement réglés en Florains ! On parle d’équivalent de plusieurs milliers d’euros.

Pourquoi payer son mariage en Florains ?

  • Enthousiasme amoureux des mariés ? 😀
  • Désir des clients de soutenir l’économie locale, bio et les circuits courts ? sans doute !
  • Franck propose aussi une remise de 5 % pour les paiements en Florains. Génial non ?

Franck Magot, militant Florain de la première heure, réglera lui-même ses fournisseurs en monnaie locale (producteurs de viande, maraichers, arboriculteurs, fromagers, informaticien, comptable…)

Tous locaux et éthiques ! Merci à eux pour cette contribution à la résilience de notre territoire.

Le Florain au temps du Covid-19

La crise sanitaire du Covid-19 a eu, comme chacun sait, pour principale conséquence de nous faire vivre confiné pendant près de deux mois.
Ce confinement a eu un véritable impact sur l’activité de notre association et nous avons mis beaucoup d’énergie pour trouver des réponses aux questions que la période a engendrées.



Cette période de confinement a eu un impact significatif sur les finances de l’association. Comme on le dit souvent « nous vivons principalement des adhésions » et de nombreux événements sur lesquels nous sommes présents d’habitude ont été annulé et nous n’avons pas pu permettre aux bénévoles de l’association de rencontrer le public.
En ce qui concerne Virginie, notre salariée, la baisse d’activité de l’association a fortement impacté son rythme de travail. Nous l’avons donc mis au chômage partiel tout en veillant à compléter la perte de 16% de salaire que cette mesure a occasionné. Elle a tout de même conservé quelques heures par semaine afin de coordonner au mieux le travail des bénévoles et pour pouvoir mettre à jour certains documents de l’association.
Mais vous le savez, le Florain ce n’est pas qu’une équipe de bénévoles et une salariée… c’est tout un réseau ! Et une partie conséquente de notre inquiétude se sont portés sur les membres de ce réseau. Commerçants de proximité, indépendant, artisans… tous ont vécu cette période avec difficultés. C’est pourquoi nous avons rapidement attaché de l’importance à entrer en contact avec eux pour savoir comment il se portaient, pour prendre de leur nouvelle et trouver ensemble des solutions pour l’après. Nous avons pu aussi organiser un apéro téléphonique afin que chacun puisse se sentir appartenir à ce réseau et pour que l’on trouve dans la force du collectif la volonté de surpasser les difficultés.

Et après le confinement, ce fut le temps du déconfinement ! Le temps où les mesures sanitaires se mêlent au plaisir de se retrouver. Où la solidarité spontanée se conjugue avec la crainte d’une crise économique. Petit à petit l’association retrouve son activité. Nous allons pouvoir bientôt abandonner les réunions téléphoniques pour se revoir (tout en gardant nos distances). Et nous allons devoir mettre les bouchées doubles pour convaincre que le Florain, comme toutes les autres monnaies locales complémentaires et citoyennes font partie des solutions face aux crises à venir.
Vous pouvez participer à l’aventure en adhérant ou en faisant adhérer, en continuant de soutenir le commerce local et vous pouvez aussi rejoindre l’équipe de bénévoles pour essayer de changer la société dans une ambiance chaleureuse !

Appel à énergie bénévole

Le Florain est une éolienne qui distribue l’énergie de la transition écologique, sociale et citoyenne en tournant ! Mais pour qu’une éolienne fonctionne bien il faut du vent ! Dans notre association c’est principalement les bénévoles qui soufflent sur les pales pour faire fonctionner la machine mais à force de souffler les grands vents ont fait placent à une légère brise.


Bon, je ne vais pas filer la métaphore trop longtemps… Vous m’avez compris on a besoin de bénévole. Des frais, avec un regard neuf, des questions, de la remise en question, de l’énergie et de la bonne volonté à ne plus savoir quoi en faire…

Vous êtes inquiet des crises qui arrivent ? Vous pensez que l’on peut changer le monde ? Vous vous dites régulièrement que l’argent n’a de sens que s’il est au service du vivant ?
Nous aussi on pense qu’un autre monde est possible et que l’on peut dès à présent commencer à lui donner de bonne base. C’est pourquoi on s’est engagé dans cette belle association,

Vous pensiez peut-être que nous étions tou-te-s de fin-e-s économistes, des communicant-e-s expert-e-s, des commerciaux de talents… Que nenni ! Nous sommes tou-te-s des bénévoles et nous sommes tou-te-s agité-e-s de cette envie de faire vivre cette monnaie sur notre territoire.

Peut-être que les termes groupe de travail, réunion, mailing liste, … vous font peur mais c’est parce que vous n’êtes jamais venu voir ce qu’on en faisait au Florain.
Laissez-vous tenter et rejoignez-nous !

Comment ? Rien de plus simple contactez-nous sur contact@florain.fr et nous pourrons vous rencontrer. Vous commencerez alors une belle aventure !

Comment les acteurs du Florain se sont réinventés

Depuis le 16 mars, tous nos modes de fonctionnement ont été bouleversés et on ne cesse d’entendre que rien ne sera plus jamais comme avant.

Effectivement, pour beaucoup, une prise de conscience s’est opérée dans leur mode de consommation, mais du côté de nos commerces, qu’est-ce qui a changé ? Comment ont-ils surmonté cette crise ?

Beaucoup de nos acteurs ont fait preuve d’imagination et de créativité pour rester présents et pour continuer tant bien que mal leur activité.

Voici quelques exemples de nouveaux services qui ont été proposés :

  • La livraison à domicile, avec Mirabio et Sam Régale les Papilles
  • La préparation des commandes à l’avance avec L’Eau Vive, l’Atout Vrac, Day by Day ou Element’R
  • Un drive fermier pour pallier la fermeture du marché bio de Vandœuvre, où on a pu retrouver La Ferme du Porc qui Dore, Les Fermiers d’ici, la Ferme de la Fontenelle, le Moulin du Petit Poucet, La Ferme de Marie, Marianne Louis, La Bergerie du Ouchy
  • Des menus à emporter avec la Cantoche
  • Maintien de l’ouverture pour maintien d’une activité comme Vet’ethic avec les produits alimentaires

Malgré tout, beaucoup de nos acteurs, comme les bars ou les restaurants, n’ont réouvert leurs portes que le 2 juin. Tous comptent sur nous pour les soutenir dans leur démarche locale et éthique. Alors continuons à leur être fidèles et à parler d’eux autour de nous!

Pensons local, pensons Florain !

Grande enquête nationale

Une large enquête sur l’utilité sociale des monnaies locales a débuté en octobre dernier.

Abordant les dimensions écologiques, économiques, sociales, citoyennes, etc. de nos projets, cette enquête permettra à la fois de mettre en lumière la diversité de nos impacts et de mieux comprendre vos attentes vis-à-vis du Florain et des monnaies locales plus globalement afin de mieux y répondre.
Un travail exploratoire de plusieurs mois, réalisé avec une dizaine d’autres monnaies locales et leurs parties prenantes (adhérents citoyens, professionnels, collectivités publiques, partenaires associatifs, etc.), a permis de réaliser ce questionnaire d’enquête.

Vous l’imaginez : plus nous aurons des retours nombreux, plus les résultats de l’enquête seront riches. C’est pourquoi nous vous invitons à répondre dès maintenant à ce questionnaire (10 à 15 min) en cliquant ici :

Questionnaire utilisateurs

Questionnaire professionnels

Ce questionnaire est anonyme et les informations collectées ne seront utilisées que dans un cadre de recherche au service des monnaies locales et de leurs parties prenantes.

Merci pour votre participation !

Le Florain signataire d’un appel pour la reprise en main de notre alimentation dans le bassin nancéien

Un collectif d’associations, syndicats et professionnels appellent à organiser la résilience alimentaire du territoire et Le Florain fait partie des premiers signataires !

L’objectif de ce plan : assurer localement la production, la distribution et la transformation de ce qui est nécessaire à notre alimentation, afin d’être en capacité de satisfaire les besoins de base à l’échelle du territoire.

La crise du Covid-19 a en effet révélé les vulnérabilités de notre modèle économique : pénurie de masques et de tests, sous-financement de notre système de santé, chaines d’approvisionnement en flux tendus et mondialisées qui menacent, en cas de choc, la fourniture de biens et services indispensables.

C’est bien pour « préparer l’après » que cet appel « réclame un véritable plan de résilience qui permette la satisfaction des besoins essentiels de la population ». Il s’agit en effet de renforcer la « résilience » du bassin de vie nancéien, c’est-à-dire sa capacité à anticiper les menaces futures et absorber les chocs comme le changement climatique, la chute de la biodiversité ou encore les risques de pénurie d’approvisionnement en pétrole.

L’alimentation est un bien vital qui nous concerne tous. C’est donc bien à l’échelle locale que doit s’organiser, de manière solidaire, la production et la fourniture d’une alimentation saine, pour toutes et tous, pourvoyeuse d’emplois locaux rémunérés à leur juste valeur, et respectueuse du vivant.

Pour en savoir plus et signer l’appel :
Appel pour la reprise en main de notre alimentation dans le bassin nanc
éien

13 nouveaux agréments cet automne.

Au Pichou : situé sur la colline d’Amance, ce maraîcher bio propose des cultures à taille humaine, diversifiées et respectueuses de notre terre !


Mille et une Perles : vente de perles de toutes formes, matières couleurs, bijoux faits maison, apprêts, bref tout ce qu’il faut pour créer vos propres bijoux. Boutique à retrouver au 29 rue Saint-Michel à Nancy


Regain – pains au levain : est une boulangerie artisanale qui réalise des pains au levain naturel et des brioches. Ouverture prochaine à Laxou !


Proxi Tantonville Multiservices : superette de PROXI’Mité dans le Saintois avec produits locaux, d’épicerie, et divers services (retrait d’argent, café…).


KaBao : des produits bios ou 100% naturels de qualité issus du commerce équitable (Sirops, confitures, tisanes confectionnés à partir du fruit du baobab, de la fleur d’hibiscus ou du gingembre). KaBao est présent tous les week-ends sur les grandes manifestations en Lorraine.


Divertyloc : Location de jeux en bois, pour adultes et enfants. Le fondateur est un bricoleur passionné qui démarrât la société en fabriquant des jeux en bois avec des matériaux de récupération.


De Laine en Rêves : Fabrication de literies saines et naturelles avec des laines de moutons récoltées exclusivement en Lorraine. Les tissus utilisés sont 100 % naturels (lin pour les coutils matelas et coton-lin pour les enveloppes de couettes et d’oreillers).


Cordonnerie Savelli : présent le vendredi au marché bio de Vandœuvre.


L’ACVL : Association Culturelle Du Val de Lorraine
Basée à Frouard, l’ACVL est connue pour l’organisation de nombreux spectacles dont récemment Géo Condé le festival international de marionnettes, de formes animées et du théâtre d’objets du Val de Lorraine.


Le point Gé : Restaurant, salon de thé, formule apéro, préparations maison à partir de produits frais de saison, favorisant le plus possible le circuit court, le bio et L’IGP. Service continu de 12h à 19h au 31 rue des 4 Églises à Nancy.


Corinne Claudel est une ostéopathe qui vous reçoit à Laître sous Amance et à Laxou pour des soins sur tout type de public : ostéopathie ostéo-musculaire, viscérale, crânienne, fasciae, énergétique…


VininYoga pour allier détente, assouplissement et respiration ! Cours de yoga Vinyasa : Yoga dynamique qui associe des enchainements de postures avec une respiration fluide.


les Fleurs de Bach vous propose une thérapie pour vos émotions négatives. Sans se substituer à votre médecin, Christine vous reçoit lors d’un rendez-vous d’une heure environ, vous écoute, vous conseille et vous prépare votre élixir de Fleurs de Bach personnalisé pour vous aider à améliorer votre bien-être émotionnel.

La musique à l’honneur cet automne pour le Florain !

Deux rencontres culturelles et musicales ont eu lieu cet automne avec l’Autre Canal et le NJP :

La brocante du 13 octobre organisée avec le soutien de l’Autre Canal dans la Grande Halle de l’Octroi, de concert avec la Foire aux Disques, proposait une bourse aux instruments !

Cet événement fut fructueux, tant par le bénéfice réalisé, que par des rencontres bienveillantes avec un public diversifié. Ainsi, les mélomanes plus familiarisés avec la Foire aux Disques, ont pu découvrir le Florain.

Le partenariat récent avec le NJP nous a permis la tenue d’un comptoir de change le 13 octobre également. Cela a permis d’informer un public non initié sur le Florain.

Et surtout, hormis cette tenue de stand, la collaboration avec le NJP a permis le paiement des concerts et autres consommations sur le site en Florains.

Nous remercions particulièrement ces deux acteurs, l’Autre Canal et le NJP, qui contribuent donc grâce à leur partenariat avec notre collectif à dynamiser notre vie économique et sociale en respectant les valeurs de notre charte.

Les stands du Florain à la rentrée 2019

De nombreux évènements s’annoncent pour les mois qui viennent, et le Florain sera heureux de vous y retrouver !

ESSpresso à Lunéville Chanteheux, mercredi 11 septembre

Retrouvez le bureau de change du Florain de 13h à 16h30. Attention, cette rencontre est gratuite mais l’inscription est obligatoire avant le 10 septembre.

La campagne à la ville, dimanche 15 septembre

De 10h à 17h, au coeur du village de Laxou, retrouvez une cinquantaine d’exposants dont le Florain.

Foire aux fromages, samedi 21 et dimanche 22 septembre

A Seichamps, retrouvez le Florain au sein du village équitable organisé par le Colécosol, lors de la traditionnelle foire aux fromages.

Jardin extraordinaire, samedi 28 et dimanche 29 septembre

Au Conseil Départemental, retrouvez le Florain ainsi qu’une 60aine de stands de pépiniéristes, horticulteurs, déco du jardin, artisans d’art et de produits du terroir.

Fête de la Courge, dimanche 29 septembre

Plus de 180 variétés de courges seront exposées.  Cette année le concours portera sur la réalisation d’un hôtel à insecte, le plus original !

Rencontres d’écologie humaine, dimanche 6 octobre

A la Cité des Paysages, sur la colline de Sion, le CD54 et l’association « Au Jardin d’ la Zabelle » organisent un marché de producteur, des ateliers d’expérimentation, des expositions et des conférences de différents formats, tout au long de la journée.

Brocante du Florain, dimanche 13 octobre

La « Brocante du Florain » est un organisée  avec le soutien de l’Autre Canal. Elle est l’occasion pour les adhérents de vendre des objets d’occasion, participant ainsi à la réduction des déchets. Une bourse aux instruments aura également lieu.

Pour les inscriptions, suivre ce lien : https://framaforms.org/inscription-brocante-du-florain-1563961256

« On mange quoi demain ? », dimanche 19 octobre

Le CD54 organise une semaine d’évènements avec 60 intervenants, 50 animations dédiés à l’alimentation durable. Retrouvez le Florain sur la dernière journée (dimanche 19).

Notre participation à ces évènements repose sur la force bénévole de l’association.

C’est à chaque fois un moment de plaisir d’aller à la rencontre du plus grand nombre. Pour c-elles-eux qui souhaitent nous rejoindre dans cette aventure et donner un peu de leur temps au Florain, merci de nous contacter sur contact [at] florain.fr.

D’autres événements auront lieu, certains se rajouteront… Suivez nous sur facebook, twitter et sur notre site internet pour avoir les compléments d’informations.

 

Faites progresser la recherche sur les Monnaies Locales !

Depuis bientôt deux ans, Raphaël Didier, doctorant au laboratoire BETA de l’Université de Lorraine (Nancy), suit le développement du Florain dans le cadre de recherches universitaires sur les monnaies locales.

Il travaille notamment sur le profil socio-économique des utilisateurs  de Monnaie Locales, et plus particulièrement du Florain.

Dans ce cadre, nous vous serions reconnaissant de prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire disponible en cliquant sur ce lien. Bien évidemment, le questionnaire est anonyme et respecte la réglementation en matière de recherche.

En plus d’aider Raphaël dans ses recherches, cela fournira également des éléments de réflexion intéressants pour le développement des Monnaies Locales Citoyennes et Complémentaires en France.

Mais pour que cela fonctionne, il faut qu’un maximum de gens jouent le jeu, alors on compte sur vous !

Raphaël Didier, doctorant au laboratoire BETA
de l’Université de Lorraine (Nancy)