Brocante du Florain le 13 octobre

Le 13 octobre prochain de 10h à 18h, avec le soutien précieux de l’Autre Canal, le Florain organise une brocante dans la Grande Halle de l’Octroi, aux côtés de la Foire aux Disques (quartier Rives de Meurthe à Nancy).

Une excellente occasion de développer notre partenariat avec ce haut lieu culturel, tout en proposant  aux adhérent.e.s du Florain la possibilité de vendre des objets d’occasion et ainsi collecter des florains sans passer par la case du change ;).

Image parjacqueline macou de Pixabay

Une quarantaine de stands sera disponible ; les inscriptions sont ouvertes ! Intéressé.e ? Cliquez ici

Notez la date et surveillez notre site Internet ou notre page Facebook .

En cohérence avec notre charte de valeur, nous organiserons aussi ce jour-là une bourse aux instruments de musique ouverte à toutes et tous : un parfait mélange entre réemploi et accès à la culture.
Venez déposer vos instruments de musique à vendre sur le stand du Florain à partir de 9h. Les instruments invendus et les recettes des ventes (moins 10% reversés au Florain) pourront être récupérés de 18h à 19h.

Pour toute question : contact@florain.fr

Faites progresser la recherche sur les Monnaies Locales !

Depuis bientôt deux ans, Raphaël Didier, doctorant au laboratoire BETA de l’Université de Lorraine (Nancy), suit le développement du Florain dans le cadre de recherches universitaires sur les monnaies locales.

Il travaille notamment sur le profil socio-économique des utilisateurs  de Monnaie Locales, et plus particulièrement du Florain.

Dans ce cadre, nous vous serions reconnaissant de prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire disponible en cliquant sur ce lien. Bien évidemment, le questionnaire est anonyme et respecte la réglementation en matière de recherche.

En plus d’aider Raphaël dans ses recherches, cela fournira également des éléments de réflexion intéressants pour le développement des Monnaies Locales Citoyennes et Complémentaires en France.

Mais pour que cela fonctionne, il faut qu’un maximum de gens jouent le jeu, alors on compte sur vous !

Raphaël Didier, doctorant au laboratoire BETA
de l’Université de Lorraine (Nancy)